Location vacances Vallon Pont d’Arc en Ardèche méridionale - Locations saisonnière avec piscine - Agence immobilière Vallon Pont d'Arc vente, gestion locative, location vacances

Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

Installer une piscine : quelles sont les règles de sécurité ?

Publié le

Qui dit beaux jours dit piscine. Avec le retour du soleil, nombreux sont ceux qui se laisseront tenter par l’installation d’une nouvelle piscine, quand ils ne profiteront pas simplement de leur piscine existante. Dans tous les cas, de nombreuses règles de sécurité sont prévues par la loi pour prévenir les risques de noyade, en particulier chez les enfants. Quelles sont-elles ?
Quelles piscines sont concernées par la loi ?
La législation ne vise pas toutes les piscines, mais celles privées enterrées ou semi-enterrées. 
Les piscines publiques, closes et fermées ne sont donc pas concernées par ces obligations légales. 

Que doit faire le propriétaire ?

Le propriétaire d’une piscine privée enterrée ou semi-enterrée a l’obligation d’installer au moins un équipement parmi les 4 suivants :
-    Une barrière de protection pouvant empêcher le passage d’un enfant de moins de 5 ans sans l’aide d’un adulte;
-    Une couverture de sécurité, bâche pouvant empêcher l’immersion d’un enfant de moins de 6 ans;
-    Un abri recouvrant le bassin, permettant lorsqu’il est fermé de rendre le bassin inaccessible à un enfant de moins de 6 ans;
-    Une alarme ne pouvant être désactivée par un enfant de moins de 5 ans.

Attention : à cette première obligation s’ajoutent des règles complémentaires. Le constructeur ou l’installateur de la piscine concernée doit fournir au propriétaire une notice technique attestant, de manière détaillée, de la présence du dispositif de sécurité choisi et de ses caractéristiques. A cette notice s’ajoute un livret de prévention des risques de noyade. 
Enfin, les équipements doivent être agréés par l’AFNOR. Il est de la responsabilité du propriétaire de la piscine de vérifier que l’ensemble de son installation répond aux normes de l’AFNOR.

Attention : en cas de non-respect des règles de sécurité, le propriétaire et l’installateur d’une piscine privée risquent gros : une amende de 45 000 euros. 
Aussi, nous vous invitons à vous assurer de la conformité de votre bassin avant de faire le grand saut !

Immo-loc Ardèche